Après un jour de travaille avec les roches.

                          

819 827 3098 / 819 598 6306

uwefoehring@outlook.com

 La force motivatrice qui m’a inspiré à sculpter était mon desir de concrétiser les formes et les créations que j’avais dans mon esprit depuis plusieurs années.  Étant donné que j’avais une vision claire de ce que je voulais, il ne fallait que trouver les bons moyen et technique pour traduire ces images en formes externes.

La pierre est, à mon avis, la choix la plus naturelle comme matériel primaire.   Je ne sais pas exactement d’où viennent toutes les idées.  Quelques unes sont certainement inspirées par des sculptures que j’ai vues quelque part, pourtant, il me semble que les différentes sortes de pierre avec lesquelles je travaille ont aussi une influence sur mon état d’esprit et le produit final.  Par exemple, au début, Birdman a été inspirée par des sculptures de Henry Moore, mais lorsque j’avais commencer à ciseler, la sculpture a pris sa proper vie.  À un point quelconque dans le processus, il me semble que je ne contrôle plus la direction du travail et le ciseau et la lime en prennent la relève.  Avec d’autres sculptures, tel que Polar Bear (Ours polaire), le produit final se réalise exactement tel que je l’ai envisagé.

Faisant des expériences avec différentes sortes de pierres et de matériaux, je me suis rendu compte très vite que la sculpture n’est pas tout simplement produire des formes et des silhouettes.  C’est un travail de tout son être.  Nous sommes des êtres sociaux et politiques qui ne vivent pas dans l’isolement.  C’etait une activité tout à fait émotionnelle et engageante de créer Silence of Bagram (Le silence de Bagram), par exemple.  J’ai canalisé toutes mes frustrations et ma colère contre des abus des droits de la personne, des représentants politiques de l’Occident qui appliquent des deux mesures, et la déshumanisation des “autres” ont vers le process.  Même en écrivant ceci, le silence de Bagram me crie toujours de haute voix.  Cette sculpture n’a pas été planifiée.  Je n’avais aucune idée du produit final au tout début.  Je n’ai voulu qu’utiliser deux morceaux restant de pierre et laisser mes émotions guider le process.

Je crois que des artistes, tout comme des scientifiques, ne devraient pas vivre dans des tours d’ivoires.  Ils devraient avoir une conscience sociale et un sens de responsabilité.

 

 

 

 

 

 

Pour me contacter

Uwe’s sculptures

fait sur mesure sculptures de jardin, de toute taille

À mon sujet